Contribuer au développement durable au quotidien

Home > Société > Ecologie/environnement > Contribuer au développement durable au quotidien
Posté le 21 janvier 2014

L’écologie au centre des préoccupations

A l’heure où le parti écologiste détient plusieurs sièges au sein même de l’Assemblée Nationale, notre gouvernement se voit confronté à un enjeu de taille : imaginer un développement durable suffisamment bien pensé pour conserver notre planète, sans renoncer aux impératifs économiques du pays. Naturellement, la démarche est complexe et ne peut se faire, en réalité, que sur le long terme. Cependant, les obstacles survenant devant certaines politiques écologiques semblent surmontables, ce qui encourage davantage les militants à réfléchir sur de nouvelles solutions. Concrètement, la tendance pour les années à venir semble bel et bien tournée vers une plus grande sensibilisation à la santé de notre biosystème, tout en s’armant de nombreuses solutions matérielles et financières pour alimenter de nouvelles politiques.

Le développement durable, un esprit à développer au quotidien

Naturellement, si la prise de mesures politiques et la mise en pratique d’opérations écologiques de grande envergure restent des objectifs assurés par le gouvernement plus que par les citoyens, chacun peut contribuer, à son niveau, à développer une mentalité adaptée à la conservation d’une planète propre et saine. Au-delà de l’achat d’objets tournés vers le développement durable, tous peuvent acquérir une éthique plus soucieuse de l’environnement, en remettant en question quelques unes des pratiques quotidiennes. Par exemple, grâce aux multiples encouragements effectués par les collectivités territoriales, le tri sélectif est devenu simple et à la portée de chacun d’entre nous. Démocratisé et rapide à appliquer, il peut facilement se transformer en un réflexe, dont l’utilité n’est aujourd’hui plus à démontrer. Par ailleurs, avant même de se faire couler un bain ou de nettoyer son véhicule, il est utile de penser à des alternatives moins coûteuses en eau, tout en veillant à ne pas laisser d’appareils électriques inutilement en veille, à définitivement arrêter de jeter ses détritus sur la voie publique – ou encore à diminuer, autant que possible, les déplacements en voiture.

Contribuer-au-développement-durable-au-quotidien-(2)

De petites actions, de grandes conséquences

Lorsque l’on adopte un mode de vie respectueux de l’environnement, d’agréables conséquences peuvent rapidement se faire sentir. En effet, si vous réduisez considérablement votre consommation d’eau, vous en constatez rapidement l’effet sur les factures : des douches à la place des bains, une réutilisation des eaux usées pour nettoyer la voiture ou arroser les plantes, l’abandon de la mauvaise habitude de « laisser couler le robinet » sont autant de petits réflexes simples permettant d’abaisser les charges liées à l’utilisation de l’eau. Naturellement, le résultat sera rapidement similaire si vous demeurez attentif devant votre usage en électricité : multiprises à interrupteur, appareils peu gourmands en énergie, cheminées et autres alternatives à la surconsommation vous aideront, progressivement, à réduire vos dépenses.

Contribuer-au-développement-durable-au-quotidien-(1)

Réinvestir dans de nouveaux dispositifs

Satisfaits du gain d’argent lié à un meilleur comportement au quotidien, pourquoi ne pas réinvestir dans des dispositifs qui, à long terme, permettent de réellement contribuer à la conservation de notre planète ? Au-delà de l’installation d’un compost au fond du jardin et du recyclage des déchets réutilisables, l’intérêt des éoliennes et panneaux solaires n’est plus à démontrer : si leur mise en service est coûteuse, l’investissement sait se faire apprécier durant les années à suivre, puisqu’il permet de diminuer notablement la consommation d’électricité et ses nombreux impacts, sur l’écosystème comme sur le budget des familles. Par ailleurs, pour les individus les moins aisés, de petits ustensiles permettent, eux aussi, d’adopter un comportement plus respectueux de la planète. Par exemple, alors que l’eau se raréfie et semble devenir, pour les siècles à venir, un véritable « or bleu », il est ingénieux de l’utiliser à bon escient : en se munissant d’un robinet à faible pression, disponible dans tous les commerces, on contribue déjà – à son niveau – à conserver une ressource indispensable à la survie humaine.

DANS LA MEME RUBRIQUE
Le corail est une sorte de "mystère scientifique". Malgré l'absence d'adaptation du système immunitaire, ce...
L’approvisionnement en gaz s’impose de plus en plus comme l’un des besoins les plus importants, voire in...
La Haute-Savoie est un département de la communauté française qui place une importance capitale à la propr...
Aujourd’hui, de nombreuses ruches ont pris leur quartier sur les toits des entreprises et dans les jardins d...

Ne ratez pas
Juin 25, 2018 451
Le corail est une sorte de « mystère scientifique ». Malgré l’absence d’adaptation du s...
C'est tout chaud