Travail et utilisation du matériel de salle blanche

Home > Blog High-Tech > Technologie > Travail et utilisation du matériel de salle blanche
Posté le 06 novembre 2020

Grâce à l’évolution technologique, la qualité et le conditionnement du matériel de salle blanche disponible aujourd’hui rendent les travaux scientifiques plus simples et faciles.

La salle blanche est une enceinte stérile où les conditions d’hygiène sont d’une grande importance et donc scrupuleusement contrôlées. Elle est indispensable pour les travaux nécessitant un cadre d’intervention aseptisé.

Le travail dans cet environnement est régi par des règles strictes qui incluent aussi bien la sécurité de l’usager que la bonne utilisation du matériel imparti. Cet article explique son déroulement, en précisant l’essentiel des mesures d’usage du matériel de salle blanche.

travail en salle blanche

Travail en salle blanche : ce qu’il faut savoir

Le travail en salle blanche consiste en général à effectuer des activités scientifiques de recherches, d’expériences, de fabrication, le tout dans un environnement clos et sain, équipé pour l’usage et régulièrement contrôlé et équipé.

L’objectif principal de travailler en salle blanche est d’éviter tout risque de contamination pouvant nuire à l’aboutissement des travaux et de réduire de manière significative les défauts sur les résultats attendus. En effet, le concept de salle blanche appliqué empêche l’introduction de germes dans les surfaces d’opération et permet la stérilisation efficace des produits et équipements.

Cela implique aussi l’utilisation de matériel de salle blanche répondant à certains standards de qualité, comme celui que fabrique la société française Conformat, leader de l’ultrapropre. Conformat propose des équipements de qualité adaptables aux hautes conditions d’hygiène qui ont cours en salles blanches. Ils accompagnent également par des services de formation aux bonnes pratiques, au contrôle, au nettoyage et à l’entretien desdites salles.

Cliquez ici pour lire un article qui parle des salles blanches et de leur décontamination.

Quelques règles de la salle blanche

La tenue, le nettoyage du matériel et certains comportements sont de rigueur en salle blanche :

  • Tenue : l’accès à toute salle blanche est conditionné au port d’une blouse propre entièrement fermée, de surchausses, d’une charlotte, d’un masque médical et de gants ;
  • Le matériel est dûment nettoyé et stérilisé selon la procédure d’usage avant d’être utilisé ;
  • Il faut s’assurer que l’enceinte est totalement et hermétiquement close avant de démarrer toute manipulation. L’entreposage de tout objet hormis le matériel réglementé est interdit, de même que l’utilisation de gants et d’instruments talqués, au risque de limer les surfaces ;
  • Il est interdit de fumer, de manger, de boire, de se peigner et de changer de vêtements dans une salle blanche.

Aussi, une bonne condition physique, la ponctualité et l’exactitude dans leurs travaux sont de rigueur pour les travailleurs en salle blanche. Passons maintenant au matériel qu’ils utilisent.

Le matériel de salle blanche

Des éléments principaux et des accessoires

Les éléments de première nécessité en salle blanche sont :

  • Une hotte à flux laminaire pour contrôler le flux d’air circulant dans l’enceinte. Ce dispositif est principalement utilisé pour permettre de travailler en environnement aseptisé ;
  • Des microscopes pour observer et traiter les particules fines.

Pour le reste, cela dépend de l’activité mise en œuvre. Autoclaves, étuves, réfrigérateurs, distillateurs, incubateurs, centrifugeuses, balances et chronomètres de laboratoires, etc., sont par exemple essentiels pour la recherche, la biotechnologie, la microbiologie, la chimie, la médecine, etc.

Pour les équipements accessoires, on distingue le mobilier (chaises, tables, armoires, patères en inox, poubelles, etc.), des outils de logistique (principalement des chariots), des équipements de décontamination comme les aspirateurs et les revêtements.

Des particularités importantes

Le matériel de salle blanche est particulier dans le sens où il est conçu pour s’adapter aux paramètres d’humidité, de température ou encore de pression de cet environnement, mais surtout pour permettre de limiter au maximum les risques de contaminations dans l’enceinte. Ceci dit, il est à noter que le travail en salle blanche n’est pas sans risque.

Les risques liés aux travaux en salle blanche

Les grands laboratoires font souvent usage de substances chimiques toxiques ou même corrosives, de produits acides ou basiques néfastes à la santé du personnel. Les risques d’exposition aux rayonnements ultraviolets, X et lasers sont à souligner.

Actuellement, un nombre important de femmes anciennes travailleuses en salle blanche se plaignent d’avoir développé des cancers de sein après de longues années passées dans les labos.

Au vu de ces risques, il est conseillé à tout travailleur de respecter scrupuleusement toutes les mesures d’usage et consignes de sécurité. Il faut également travailler avec du matériel de salle blanche respectant les normes en vigueur.

Avatar

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
L'impression 3D est un procédé de fabrication dans lequel une imprimante 3D produit des objets tridimensionn...
Si pour un vapoteur chevronné la question de savoir comment choisir son e-liquide peut ne pas se poser, en ce...
La carafe filtrante ZeroWater est bien plus qu’un simple filtre à eau. En effet, grâce à son filtre uniqu...
Vous envisagez d’avoir une trottinette électrique pour enfant ou pour adulte, mais vous ne connaissez pas ...

Ne ratez pas
Novembre 06, 2020 140
Grâce à l’évolution technologique, la qualité et le conditionnement du matériel de salle blanche d...
C'est tout chaud