Les lunettes : baisse du prix d’achat et du remboursement

Home > Société > Blog Actualité > Les lunettes : baisse du prix d’achat et du remboursement
Posté le 27 mars 2014

En avril 2013, une étude de l’association UFC Que Choisir avait mis en lumière que le prix des lunettes de vue, en France, était 50 % plus élevé que chez nos voisins européens. Coûtant, en moyenne, 470 euros aux Français. Depuis des mesures ont été prises pour baisser leur prix d’achat mais aussi leur remboursement.

lunettes-moins-chers

Une baisse du prix des lunettes et des verres

Jusqu’ici les marges pratiquées par les opticiens étaient « exorbitantes » pour reprendre l’expression d’UFC Que Choisir – soit 3,3 fois son prix d’achat. En effet, en moyenne un équipement vendu 393 € HT ne coûte que 118 € au professionnel. Et comme 94 % du tarif est supporté par les consommateurs, cela explique pourquoi les Français « choisissent » de renoncer aux soins.

Promulguée le 18 mars 2014 au Journal Officiel, la loi sur la consommation – ou la Loi Hamon (du nom du ministre délégué à la consommation) – va permettre, entre autres choses, d’enrayer ce phénomène. En effet, le gouvernement a décidé de libéraliser le secteur aux sites de vente en ligne.

S’ils étaient jusqu’ici uniquement tolérés, ils seront désormais pleinement légitimés par la loi qui indique que « les prescriptions de verres correcteurs devront indiquer la valeur de l’écart pupillaire du patient afin de faciliter l’achat sur Internet. » Cette précision – indispensable pour le réglage des montures –était jusqu’ici un frein aux commandes en ligne.

Cette ouverture du marché à l’Internet va permettre de faire profiter aux consommateurs d’une baisse de 25 % selon l’association UFC Que Choisir, voire 30% selon Benoît Hamon !

Autre source d’économie, même si elle reste marginale dans le porte-monnaie des Français : l’élargissement de la date de validité des ordonnances qui passe de 3 à 5 ans, leur offrant la possibilité de renouveler leur équipement sans systématiquement passer par leur ophtalmologiste.

Enfin, la loi Hamon autorisera également la vente des produits d’entretien des lentilles de contact au delà des réseaux actuels que sont les pharmacies et les opticiens. Une ouverture à la concurrence qui devrait profiter aux prix finaux.

HONG KONG-RETAIL-FAIR

Une baisse des remboursements

Dans sa quête de maîtrise des dépenses relatives à l’optique, le gouvernement a décidé – parallèlement à ces actions d’ouverture et de libéralisation du marché – de plafonner le montant des remboursements des verres effectués par les complémentaires de santé. Une démarche effective dès 2015.

A noter également que la prise en charge des lunettes sera désormais conditionnée à l’octroi d’une paire tous les deux ans. A l’exception des cas d’évolution de la vue et du jeune public.

Concrètement, un décret en préparation – prévu pour la fin du mois de mars 2014 et encadré par la loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) – décrira des tarifs dégressifs étalés sur trois ans :

  • Les verres simples pourront être remboursés, au maximum, à hauteur de 350 € pour l’année 2015. Un chiffre qui baissera au rythme de 50 € par an jusqu’à atteindre 200 € en 2018.
  • Les verres complexes bénéficieront d’un remboursement maximum de 600 € avant d’être limités à 400 € en 2018.
  • Les montures – déjà peu couvertes – ne verront pas leur plafond bougé : il restera à 100 €.
  • Ces éléments seront intégrés dans les « contrats responsables » proposés par les complémentaires de santé. Existant depuis 2004, ces contrats doivent impérativement respecter le parcours de soin, pour faire profiter aux mutuelles d’une moindre fiscalité. A noter que la quasi-totalité des assurances y ont recours.

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
Notre lieu de travail est comme une deuxième maison. Nous y passons de nombreuses heures chaque semaine. Alor...
Aujourd’hui comme hier, les pro et les particuliers ont besoin de savoir comment joindre rapidement l’inte...
La Fête Nationale, la Saint-Valentin, la victoire de notre équipe de foot, un mariage, un baptême... Voilà...
En France, près de 10 millions de personnes vivent en situation temporaire ou durable de handicap. Et comme o...

Ne ratez pas
Septembre 22, 2021 938
Notre lieu de travail est comme une deuxième maison. Nous y passons de nombreuses heures chaque semaine....
C'est tout chaud