Les drones commerciaux dans le viseur des gouvernements

Home > Société > Blog Actualité > Les drones commerciaux dans le viseur des gouvernements
Posté le 19 février 2015

Les drones sont désormais dans toutes les actualités, qu’elles soient françaises ou étrangères. Leur utilisation semblent se généraliser un peu partout à travers le monde. Alors, d’ici peu, seront-ils absolument partout ? Quels sont ceux dont l’utilisation est sur le point d’être ou est déjà réglementée ?

Les drones commerciaux dans le viseur des gouvernements1

Un cadre légal de plus en plus précis

Google, Amazon, Facebook, les plus grandes entreprises internationales voient dans les faux-bourdons une formidable opportunité de développement économique, profitant d’un vide juridique dans quasiment tous les pays. Si les différents gouvernements ont mis du temps à réagir, des cadres légaux, parfois contraignants, commencent à se mettre en place concernant les drones à usage commercial.

Ainsi, le 15 février dernier, aux Etats-Unis, le gouvernement a décidé d’encadrer de manière stricte le survol des villes américaines par ces appareils. Le crash de l’un d’eux dans les jardins de la Maison Blanche à Washington à la fin janvier 2015 n’est d’ailleurs pas étranger à la mise en place rapide d’un cadre légal. Les modèles à but récréatif ne sont toutefois pas concernés.

Ce sont les drones commerciaux qui sont dans le collimateur de nombreux gouvernements, ceux-ci cherchant à s’imposer dans un espace aérien ultra-réglementé en profitant d’un vide législatif. Du coup, des projets tels que celui d’Amazon de livrer sous peu les commandes de ses clients grâce à des drones prennent du plomb dans l’aile. Pas question pour le géant américain d’y renoncer, mais le parcours sera plus long. Même son de cloche pour Google qui voit ses projets contrariés.

Quels sont les avantages du drone commercial pour la livraison ?

  • Rapidité
  • Pas de limite géographique
  • Investissement rentable
  • Maîtrise des coûts par le choix de fonctionnement (électricité  ou diesel)

Bien évidemment, tous les dirigeants n’ont pas la même vision. A Singapour par exemple, le gouvernement va soutenir les initiatives qui visent les établissements à s’équiper de drones ayant pour but de remplacer les serveurs dans les bars, restaurants et autres établissements hôteliers. Cette profession connaît en effet un grave manque de main d’oeuvre du fait de la mauvaise image qui lui colle à la peau.

Le boom du drone de loisir

En France, tout comme aux Etats-Unis, les drones destinés au loisir connaissent un véritable engouement. Ce fut d’ailleurs le cadeau que le Père Noël a le plus souvent déposé au pied du sapin en fin d’année, et tout particulièrement ceux de la marque DJI commercialisée dans l’Hexagone par Dronexclusive. A en croire les statistiques des ventes tricolores en ligne, ce serait le dernier né de ce fabricant asiatique, le DJI Inspire One (http://www.dronexclusive.com/inspire-242), un modèle conçu pour les photographes et vidéastes professionnels, qui aurait boosté les ventes à quelques semaines de Noël.

Bien évidemment, leur utilisation est régie par un certain nombre de règles mais celles-ci tiennent plus de la logique, comme de ne pas survoler une ville ou une foule. En effet, en cas de défaillance, celui-ci pourrait chuter et éventuellement blesser quelqu’un (sauf pour les modèles dotés d’un parachute).

Dans les mois et années à venir, le nombre de ces machines volantes ne fera que croître, la France étant tombée sous le charme de ce nouveau loisir. D’ailleurs, c’est dans l’Hexagone que s’est déroulée en 2014 la toute première course mondiale de drones.

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
Notre lieu de travail est comme une deuxième maison. Nous y passons de nombreuses heures chaque semaine. Alor...
Aujourd’hui comme hier, les pro et les particuliers ont besoin de savoir comment joindre rapidement l’inte...
La Fête Nationale, la Saint-Valentin, la victoire de notre équipe de foot, un mariage, un baptême... Voilà...
En France, près de 10 millions de personnes vivent en situation temporaire ou durable de handicap. Et comme o...

Ne ratez pas
Septembre 22, 2021 938
Notre lieu de travail est comme une deuxième maison. Nous y passons de nombreuses heures chaque semaine....
C'est tout chaud