Immobilier touristique, c’est le moment des bonnes affaires !

Home > Blog sur la maison > Blog Immobilier > Immobilier touristique, c’est le moment des bonnes affaires !
Posté le 03 juillet 2014

Vous avez de l’argent à investir et vous rêvez de changer d’air ? Si la crise pose un certain nombre de difficultés au quotidien, elle a le mérite d’ouvrir de nouvelles portes. L’immobilier touristique, qui était jusque-là réservé à une certaine couche de la population, se montre désormais plus accessible, de quoi donner des idées aux amoureux du tourisme et du service.

Immobilier touristique, c’est le moment des bonnes affaires

2014, le secteur du tourisme en berne ?

Vous n’êtes pas censé savoir que même le secteur du tourisme, longtemps épargné, commence à souffrir péniblement de la crise financière qui sévit depuis 2008. En effet, certaines régions et certains types d’hébergement souffrent plus que d’autres, d’un déficit de réservation.

A cause des réservations de plus en plus tardives (Le Last-Minute à la côte !), des tarifs de prestation qui sont revus à la baisse, certains propriétaires s’arrachent les cheveux et voient leur business partir lentement en fumée.

L’hôtellerie classique, la location vacances, les gîtes et les chambres d’hôtes, personne n’est épargné, sauf peut être l’hôtellerie de plein air, qui fonctionne toujours aussi bien (Les statistiques de fréquentation 2014 nous dirons cela).

Alors que l’offre d’hébergement touristique augmente, la demande est quant à elle plus faible. Ce n’est pas sans savoir qu’avec la crise les touristes français ont tendance à rester sur le territoire, plutôt que de partir à l’étranger.

En général, les touristes, s’ils partent en vacances, ont un panier moyen de dépense plus faible que les années précédentes. Il est difficile pour les hébergeurs de ne pas revoir le prix de leur prestation à la baisse pour faire face à la concurrence de plus en plus accrue.

Depuis quelques mois, le tourisme tourne au ralenti et malheureusement, les perspectives ne sont pas rassurantes.

C’est le moment des bonnes affaires

Ecrasés par les dépenses et une mauvaise rentabilité, de nombreux hébergeurs touristiques décident de vendre leur établissement pour changer d’activité et se donner un peu d’air. Du coup, des gîtes, des chambres d’hôtes, des hôtels, des hébergements insolites (yourtes ou cabanes perchées par exemple) se retrouvent sur le marché à la recherche de nouveaux acquéreurs. Pour consulter l’offre en immobilier touristique, il suffit d’aller sur des sites spécialisés comme Odalys-patrimoine, Explorimmo, ou Immotourisme.com, portail Internet spécialisé dans l’immobilier touristique dans la France entière.

A l’instar du tourisme en général, le secteur de l’immobilier et plus particulièrement de la vente immobilière tourne également au ralenti. C’est pourquoi, le prix de ces biens mis en vente est très souvent revu à la baisse par les propriétaires, faute de repreneur. Cette baisse des prix de l’immobilier, ajoutée à des taux d’intérêt historiquement bas, offre de belles opportunités aux investisseurs. Aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers.

Investir dans un hébergement touristique aujourd’hui est un véritable pari sur l’avenir, mais un pari qui risque de rapporter, qui peut constituer un beau projet de reconversion. Avec une très bonne gestion, une situation géographique favorable, vous pourrez probablement tirer votre épingle du jeu. Alors pourquoi ne pas tenter l’aventure ?

Avatar

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
Un avocat immobilier est un professionnel du droit ayant obtenu un certificat de spécialité en droit immobil...
Les optimisations fiscales font désormais partie des avantages possibles lors de l'achat d'un bien immobilier...
Le contrat de colocation régit à la fois le côté financier de la cohabitation et son aspect pratique. Selo...
L’achat d’une première maison est un rêve qui peut devenir réalité. Si vous êtes prêts à vous lance...

Ne ratez pas
Avril 02, 2021 154
Un avocat immobilier est un professionnel du droit ayant obtenu un certificat de spécialité en droit im...
C'est tout chaud