Comment soulager un lumbago chronique ?

Home > Santé > Bien-être > Comment soulager un lumbago chronique ?
Posté le 15 septembre 2020

Mal de dos, tour de rein, blocage… Le lumbago chronique est une douleur située au niveau des lombaires qui occasionne beaucoup de souffrance à ceux qui en font l’expérience. Pour les aider à se sentir mieux rapidement, les kinés à domicile se déplacent chez eux et proposent plusieurs séances adaptées à cette pathologie. Quelques gestes permettent également de soulager les maux de dos, de façon naturelle ou médicamenteuse.

Savoir se positionner pour moins ressentir la douleur

L’une des premières choses à faire afin de soulager un lumbago chronique est de se positionner correctement. Souvent, les positions “assise” ou “couchée” renforcent les douleurs de ceux qui souffrent d’une lombalgie. Plusieurs petits gestes peuvent être adoptés pour être soulagé :

  • Couché sur le côté avec les genoux repliés
  • Couché sur le dos sans oreiller sous la tête et avec un petit coussin dans le bas du dos

De cette manière, les personnes souffrant d’une lombalgie chronique peuvent pleinement reposer leurs muscles. À l’appréciation de chacun d’ajouter, ensuite, une bouillotte ou une plaque de glace sur la zone douloureuse.

À noter : La période de repos ne doit pas excéder les 48 heures. En effet, on croit à tort que les maux de dos se règlent par la convalescence. En réalité, cet alitement doit être le plus court possible… Au risque de multiplier le caractère chronique du lumbago ! Si l’immobilité est trop importante, cela mène à l’atrophie des muscles et des articulations. Dès lors, la mobilité normale est compromise. Repos certes, mais à petites doses donc !

Les traitements médicamenteux

Pour soulager la douleur chronique, plusieurs options médicamenteuses sur prescription médicale de votre médecin traitant sont possibles :

  • Le paracétamol : mais seulement jusqu’à 4 g par jour en 4 prises ;
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : dont la posologie doit être déterminée par le médecin traitant ;
  • Les antalgiques opiacés faibles : seulement si le paracétamol et les AINS ne permettent pas de réduire significativement la douleur ;
  • Les opioïdes forts : à prescrire au cas par cas pour un traitement de très courte durée ;
  • Les myorelaxants : idéalement, ces médicaments doivent être pris sur une période de deux semaines maximum. Le prolongement du traitement est déconseillé ;
  • Les injections de cortisone : celles-ci sont administrées dans le cas où la douleur est cyclique depuis plusieurs mois voire années ;
  • Les antidépresseurs tricycliques : avec leur effet antalgique, ils peuvent soulager les lombalgies chroniques.

Deux mots : activité physique !

Il serait faux de croire que l’inactivité est la solution pour soulager un lumbago chronique ! N’importe quel kinésithérapeute l’attestera : les personnes atteintes de lumbagos chroniques doivent impérativement maintenir une activité physique. Les séances proposées par les kinés à domicile sont jonchées de petits exercices physiques (étirements, renforcement, marche…) qui favorisent le rétablissement du patient.

L’exercice physique dans l’eau est également recommandé. Natation douce ou thermalisme soulagent les douleurs lombaires chroniques. Toutefois, si la balnéothérapie permet de ressentir des effets bénéfiques sur le court terme, elle ne participe pas à la guérison totale du lumbago.

Les approches plus douces

Autre moyen de soulager un lumbago chronique : reconnecter son corps et son esprit. On sait le lien fort qui unit le corps et l’esprit, et un changement dans le mode de vie (moins de stress, meilleure appréhension de la douleur…) est bénéfique aux douleurs lombaires. Gérer ses émotions, c’est aussi parvenir à comprendre et à respecter son corps.

Bien évidemment, cette approche est complémentaire et ne peut constituer, à elle seule, une solution durable pour soulager un lumbago chronique. Toutefois, l’intensité de la douleur se dissipe à mesure où la positivité de l’attitude se déploie. C’est un jeu d’équilibre et de compréhension de soi, souvent proposé par les méthodes alternatives (yoga, méditation, pleine conscience…) ou les psychologues (TCC).

Faire appel aux services d’un kinésithérapeute à domicile

Les kinésithérapeutes libéraux peuvent également participer au bien-être général du patient. Ils sont formés pour soulager cette pathologie, douloureuse et handicapante au quotidien. En se déplaçant à domicile, ils aident les patients à alterner entre repos et stimulation physique. Aussi, plus besoin de quitter son salon pour faire des exercices physiques ! Le kiné à domicile se déplace tout au long de l’année selon la durée de soins préconisée pour assurer le suivi patient.

Si le kiné à domicile ne fournit pas le matériel, il peut s’aider de petits accessoires (haltères, balles…) pour aider le patient à se remettre sur pied au plus vite. Aujourd’hui, il est simple de trouver un kiné à domicile près de chez soi et en un clic ! Alors pourquoi ne pas opter définitivement pour les services d’un kiné à domicile ?

Avatar

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
Le stress reste l’une des choses que redoutent un grand nombre de personnes. En effet, cet état d’esprit ...
La perspective de la fin d’une relation forte et profonde avec quelqu’un est une chose terrible. Lorsqu’...
La vie n’est pas un long fleuve tranquille… S’éloigner de la capitale peut être conséquente d’un is...
L’aromathérapie a le don de remédier à nos nombreux petits maux de tous les jours : mauvaise digestion, ...

Ne ratez pas
Septembre 15, 2020 54
Mal de dos, tour de rein, blocage… Le lumbago chronique est une douleur située au niveau des lombaires...
C'est tout chaud