Améliorer son sommeil pour limiter les risques de fibrillation auriculaire

Home > Santé > Bien-être > Améliorer son sommeil pour limiter les risques de fibrillation auriculaire
Posté le 23 juillet 2018

 

Selon une récente étude américaine, la qualité de notre sommeil pourrait influencer notre santé cardiaque. En effet, les personnes souffrant de troubles du sommeil auraient par exemple plus de risques de souffrir de fibrillation auriculaire.

On ne le répétera jamais assez, la qualité de notre sommeil est déterminante pour notre santé. Santé physique, santé mentale et même santé cardiaque, les troubles du sommeil sont des facteurs de risque qu’il ne faut surtout pas négliger. Si plusieurs études ont déjà été menées afin de prévenir des dangers liés aux troubles du sommeil et manque de sommeil, des scientifiques américains ont récemment dévoilé une nouvelle étude qui illustre pour la première fois le lien entre une mauvaise qualité de sommeil et la fibrillation auriculaire.

Cette étude, réalisée par des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco et publiée dans la revue HeartRythm affirme que la qualité de notre sommeil constitue un facteur déterminant pour la régularité de notre rythme cardiaque. En d’autres termes, les personnes qui sont victimes de réveils nocturnes, d’apnée du sommeil ou d’insomnies ont finalement plus de risques de souffrir de problèmes cardiaques et notamment de fibrillation auriculaire.

Sommeil et fibrillation auriculaire sont étroitement liés

La fibrillation auriculaire fait partie des troubles cardiaques les plus connus aujourd’hui. Les personnes atteintes de cette anomalie cardiaque voient leur fréquence cardiaque accélérée et trop irrégulière. La fibrillation auriculaire n’est pas à prendre à la légère puisqu’elle favorise considérablement l’apparition de palpitations cardiaques, de fatigue, d’essoufflements et elle augmente ainsi les risques d’AVC et de crise cardiaque.

Plusieurs facteurs comme une consommation excessive d’alcool, l’obésité ou des pathologies pulmonaires chroniques accélèrent évidemment l’apparition de ce trouble cardiaque. Mais, au-delà de ces facteurs de risque, des chercheurs américains ont récemment démontré que la qualité du sommeil peut avoir une réelle incidence sur le diagnostic d’une fibrillation auriculaire.

Les scientifiques de l’Université de Californie ont finalement réussi à établir un lien de cause à effet entre le sommeil et la fibrillation auriculaire grâce à la combinaison de 3 études qui mettaient toutes en avant l’apparition de fibrillation auriculaire chez des personnes souffrant de réveils nocturnes ou d’insomnies. Les 3 études analysées par les chercheurs sont :

  • l’étude mondiale “Health eHeart“
  • l’étude “Cardiovascular Health Study“
  • l’étude “California Healthcare Cost and Utilization Project“

En combinant ces 3 études, les chercheurs américains en sont donc arrivés à la conclusion suivante : les personnes qui connaissent des nuits agitées ont plus de risques de souffrir un jour ou l’autre de fibrillation auriculaire.

Comment améliorer la qualité de son sommeil ?

 

“La bonne nouvelle est que la qualité du sommeil est quelque chose qui se contrôle à titre individuel. Il est possible d’améliorer son hygiène de sommeil, en faisant de l’exercice régulièrement, en allant au lit à une heure raisonnable et en évitant les écrans et la caféine juste avant de se coucher“ déclare le Dr. Grégory Marcus, auteur de l’étude.

Comme le rappelle le Dr. Grégory Marcus, avant de se tourner vers des traitements médicamenteux afin de lutter contre ses troubles du sommeil, il est important de commencer par changer ses habitudes et son hygiène de vie. Il existe aujourd’hui quelques recommandations faciles à mettre en pratique et qui peuvent vous aider à améliorer considérablement votre sommeil :

  • Pratiquer une activité physique et régulière le matin ou l’après-midi (éviter le soir)
  • Arrêter de boire du café après 14h
  • Éviter de boire des boissons sucrées après 16h
  • Diner au moins 2 heures avant d’aller se coucher
  • Déconnecter des écrans au moins 1h30 avant d’aller dormir

Autre solution, les personnes victimes de troubles du sommeil peuvent également choisir de se tourner vers des objets connectés, qui s’intéressent de plus en plus aux questions liées au sommeil. En effet, de nombreux appareils connectés sont aujourd’hui conçus afin d’améliorer le sommeil, lutter contre les insomnies, réduire le stress … HYPNOS, le premier masque d’hypnose connecté made in France, fait partie de ces nouveaux produits qui apportent une réponse aux maux de notre société. Créé par la société avignonnaise DreaminzZz, HYPNOS est un masque d’hypnose facile à utiliser et qui accompagne les personnes qui souhaitent partir à la reconquête de la relaxation et du sommeil.

Imaginé par Kévin Kastelnik et Guillaume Gautier, HYPNOS vous propose des récits hypnotiques ainsi que des exercices de respiration guidée, pour vous aider à :

  • Réduire le temps d’endormissement
  • Rééduquer le sommeil
  • Améliorer la qualité des phases d’endormissement
  • Installer un rythme de repos
  • Bénéficier de réveils agréables
DANS LA MEME RUBRIQUE
De plus en plus de personnes se laissent tenter par les lentilles pour corriger sa vision. Cependant, malgré ...
En France, la sécurité sociale prend en charge une partie des frais de soins des particuliers. Cependant, f...
  Par définition, méditer signifie se remémorer en silence dans son esprit quelque chose qui s’est ...
Un open space c’est un bureau ouvert qui peut regrouper une vingtaine de bureaux sans aucune cloison pour s?...

Ne ratez pas
Octobre 15, 2018 22
De plus en plus de personnes se laissent tenter par les lentilles pour corriger sa vision. Cependant, mal...
C'est tout chaud