L’éternel succès de la BD Heroic Fantasy

Home > Loisirs > Blog Livres et BD > L’éternel succès de la BD Heroic Fantasy
Posté le 23 février 2015

Désignée depuis maintenant de nombreuses années comme le neuvième art et mise de plus en plus un en avant sur la scène culturelle, la bande-dessinée, comme toute forme d’expression artistique, revêt de multiples facettes. Mais s’il y a bien un genre qui continue de prouver son succès année après année, auprès des jeunes comme des adultes, c’est la BD heroic fantasy.

lanfeust_bd_heroic_fantasy

Des pulp magazines aux BD bestsellers

Aujourd’hui parfaitement intégré au sein de la culture populaire grâce principalement aux œuvres magistrales de J.R.R. Tolkien autour de son univers du Seigneur des Anneaux, le genre de l’heroic fantasy n’a, à son commencement, pas toujours bénéficié d’une bonne réputation. Et pour cause, sa diffusion était majoritairement assurée, dans la première moitié du XXème siècle, par les pulp magazines, publications typiques des États-Unis de l’époque, très peu chères et surtout de faible qualité.

On y trouvait énormément d’histoires sous forme de bandes-dessinées, présentant un fort et viril guerrier dans des combats contre des monstres sanguinaires, des sorciers maléfiques et autres démons sortis de l’enfer, le plus souvent pour sauver celle qu’il aime. Des récits très caricaturaux qui ont néanmoins perduré dans le temps et donné naissance à certaines figures emblématiques du genre tel Conan le Barbare.

De nos jours, la BD heroic fantasy ne se cache plus et figure même en bonne place sur les rayonnages, damant parfois le pion à d’autres sorties culturelles d’envergure. Le monde francophone, la France et la Belgique en tête, tire ainsi nettement son épingle du jeu dans le domaine, fort de nombreuses séries phares qui se vendent comme des petits pains à chaque nouvel album paru.

Voici une liste non exhaustive de certains de ces titres emblématiques :

thorgal_bd_heroicfantasy

Des codes bien ancrés

Cependant, même des années après, bon nombre des codes mis en place restent bel et bien présents. On retrouve donc très souvent un héros ou une héroïne seul(e) (il suffit de voir le nombre de séries portant le nom du personnage principal pour s’en rendre compte), entouré(e) de personnages secondaires bien moins travaillés et lancé(e) dans une quête semée d’embûches ayant comme aboutissement la victoire du bien contre le mal.

En revanche, il ne s’agit pas ici -ou alors rarement- de sauver le monde. Dans la BD heroic fantasy, et contrairement à un de ses sous-genres la high fantasy, les enjeux sont bien plus souvent personnels et localisés. Le héros parcours ainsi un monde, la plupart du temps en guerre ou du moins en proie à divers conflits, rencontrant sur sa route de nombreux personnages, n’ayant pas forcément vocation à devenir récurrents et appartenant à différentes races courantes du genre (elfes, nains, orcs, gobelins etc.) ou propres à l’univers de la série.

Certains procédés narratifs comme celui du héros amnésique ou au passé flou reviennent aussi fréquemment, afin d’encourager le lecteur à vouloir en savoir toujours plus sur lui. En règle générale, il s’agit pour le personnage principal de trouver sa place dans un monde violent et en pleine mutation. Une thématique universelle en somme !

Un genre pour petits et grands

Une autre particularité de la BD heroic fantasy est qu’elle sait s’adapter à toutes les tranches d’âge, touchant à la fois les plus jeunes comme les adultes. La maison d’édition française Soleil Productions, spécialisée dans le genre, est en ce sens un parfait exemple.

Tournée essentiellement vers un public jeunesse à ses débuts à la fin des années 1990, début des années 2000, grâce notamment à son premier succès, Lanfeust de Troy, elle a considérablement diversifié son offre au point de disposer aujourd’hui d’un catalogue très étoffé et brassant de nombreux thèmes.

Le dessin s’adapte également au public, des titres comme Gnomes de Troy ou Marlysa adoptant un style à la limite du cartoon quand d’autres comme Merlin ou Légende bénéficient d’un coup de crayon beaucoup plus réaliste et mature. Enfin, comme pour le cinéma, la littérature ou toute autre forme d’art, cela vaut parfois le coup de sortir des sentiers battus pour découvrir de véritables pépites injustement méconnues. Preuve s’il en fallait que le genre est plus que jamais foisonnant et que les multiples sources d’inspiration ne sont pas près de se tarir.

Alors si vous avez soif d’aventure(s), la BD heroic fantasy est pour vous !

Avatar

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
La rédaction d’un livre est avant tout une passion. Il faut dans la majorité des cas plusieurs années pou...
Nous avons tous des livres qui traînent chez nous, que ce soit sur nos étagères ou au fond du grenier. Mais...
L’édition en France est un terme et un secteur d’activité assez vaste qui va regrouper de nombreuses fon...
S’installer confortablement tout en prenant le temps de lire un bon livre est un moyen efficace pour rompre ...

Ne ratez pas
Mars 16, 2021 368
La rédaction d’un livre est avant tout une passion. Il faut dans la majorité des cas plusieurs année...
C'est tout chaud