Comment Google Colibri fera chanter le SEO en 2016

Home > Blog Internet > Blog référencement > Comment Google Colibri fera chanter le SEO en 2016
Posté le 07 décembre 2015

Colibri (« Hummingbird » en anglais) est l’un des algorithmes développés par Google dans le but de sélectionner les résultats d’une recherche à afficher dans son SERP. Depuis son lancement en 2013, ce filtre traduit les requêtes des internautes et vise à leur proposer les réponses les plus pertinentes. En 2016, c’est déjà acquis : le référencement naturel devra composer avec Google Colibri et ses multiples fonctionnalités.

Comment Google Colibri fera chanter le SEO en 2016 1

Colibri, une révolution en devenir

Depuis son lancement, Google Colibri a affecté plus de 90% des recherches. Cet algorithme tourne à plein régime pour offrir aux internautes des résultats de recherche personnalisés, basés sur la nature de la requête. Colibri essaie en effet de comprendre le besoin de l’internaute et trie dans sa base la meilleure réponse à partir des sites web indexés, qu’il interprète à sa convenance et toujours avec l’utilisateur en ligne de mire.

Préparez votre SEO 2016 pour Google Colibri

S’il y a une facette du SEO à revisiter dès aujourd’hui en prévision de l’avenir, c’est sans doute la cohérence des techniques appliquées aux exigences de Google Colibri. Mais concrètement, comme cela se passe-t-il ? Voici les techniques qu’il faut connaître pour un bon mariage entre Colibri et le référencement naturel (cliquez sur cette page pour plus de détails) :

1. Du contenu répondant à une attente

Google Colibri interprète chaque requête en langage naturel. Son objectif n’est donc plus de trouver des sites qui proposent du contenu en liaison avec le mot-clé tapé par l’internaute, mais plutôt de trouver une réponse exacte à la question posée par celui-ci. En conséquence de quoi, il est devenu plus que jamais important de penser comme un humain, et non plus comme un robot façon Google Bot.

Moralité : quand vous écrivez du contenu, commencez par poser une question, de laquelle vous ferez découler vos réponses. Ce n’est qu’à ce prix que vous allez pouvoir dompter le Colibri de Google.

2. Répondre à toutes les formes d’une requête

Intéressez-vous à ce que les internautes recherchent, car il y a plusieurs façons de partir en quête d’un produit ou d’un service. Les utilisateurs peuvent tapent des questions, des mots-clés, une marque… Votre objectif sera d’être présent dans Google sur toutes ces formes de requête. Difficile ? Non, car en fait, il s’agit avant tout d’enrichir votre contenu par les mots-clés du langage naturel. Vous êtes alors certain que quand un internaute pose une question précise, il tombera sur votre réponse.

Moralité : plus vous apportez des réponses à une question, plus vous avez de chance de progresser dans le SERP.

Comment Google Colibri fera chanter le SEO en 2016 2

 3. Savoir user et abuser des synonymes

Utilisez des synonymes : ce sont vos meilleures armes pour faire comprendre à Google votre intention. N’allez pas bourrer un article ou une page avec une répétition de mots-clés, pensez plutôt à varier le plaisir en disant les choses de mille et une façons. En développant le champ sémantique d’un contenu, vous allez à la fois accroître votre chance d’être compris par Google et d’être bien positionné, et offrir du contenu agréable à lire à votre lectorat. 

Moralité : « synonyms rules ! » Au lieu de faire du cannibalisme SEO ou du bourrage de mots-clés, susceptible d’entrainer une pénalité contre votre site, pensez plutôt à chercher des synonymes pour améliorer votre contenu.

4. Structurer ses données

Pensez aux données structurées : Google veut à tout prix comprendre les données publiées sur votre site. Facilitez-lui la tâche en informant tous les éléments schema.org. Les données structurées permettent à Google d’enrichir les informations sur votre site grâce au rich snippets.

Moralité : proposez des données structurées sur toutes vos pages pour vous assurer que Google puisse facilement interpréter ce que vous souhaitez publier.

Comment Google Colibri fera chanter le SEO en 2016 3

5. Identifier les cibles privilégiées par les internautes

Allez chercher vos visiteurs là où ils sont. Avant de vous lancer dans la création d’un contenu, vous devez avant tout identifier les sources d’informations utilisées par vos cibles. Parfois, il est plus judicieux de proposer une vidéo (un tutoriel par exemple) plutôt qu’un long article. D’autres fois, il est plus avantageux d’envoyer directement votre contenu par un système de mailing plutôt que d’essayer de l’optimiser bec et ongles pour Google. 

Moralité : l’objectif, c’est d’être présent là où les cibles de votre contenu sont susceptibles de les chercher. YouTube, Twitter, Facebook… Identifiez le canal qu’ils utilisent pour trouver l’info et faites en sorte d’y être présent pour répondre à leurs questions.

En résumé : quand le Colibri se met à chanter

En somme, Google Colibri est d’ores et déjà en train de chanter, et il cherche activement à offrir aux internautes une meilleure expérience utilisateur. Ne le laissez pas s’envoler sans vous ! Améliorez votre SEO afin de répondre aux attentes de cet algorithme qui, même s’il n’occasionne pas de pénalités Google, peut considérablement impacter sur le nombre de trafics qui arrive sur votre site.

Avatar

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
Lorsque l'on est autoentrepreneur, il n'est pas toujours facile d'être visible sur Internet et de faire conna...
Depuis que le SEO existe, le référencement naturel n'a cessé d'évoluer. Au gré des mises à jour des mote...
Tout site Internet qui se respecte doit pouvoir jouir d’une certaine visibilité. Le problème c’est que l...
Les petites entreprises se plaignent souvent de manquer de visibilité par rapport aux grandes qui peuvent, pa...

Ne ratez pas
Septembre 05, 2018 1658
Lorsque l’on est autoentrepreneur, il n’est pas toujours facile d’être visible sur Int...
C'est tout chaud