Rupture – Quand la tristesse pousse à la dépression

Home > Santé > Bien-être > Rupture – Quand la tristesse pousse à la dépression
Posté le 20 janvier 2020

La perspective de la fin d’une relation forte et profonde avec quelqu’un est une chose terrible. Lorsqu’on aime véritablement quelqu’un ou qu’on y tient tout particulièrement, le fait de perdre cette personne est atrocement douloureux. Les scientifiques ont en effet démontré que les zones du cerveau qui s’activent lors d’évènement douloureux sont les mêmes en cas de douleur physique et émotionnelle intense. Autrement dit, une rupture amoureuse peut faire aussi mal qu’une jambe cassée. Dans les cas les plus extrêmes, cela pourrait même avoir des répercussions fatales.

Quoi qu’on puisse dire d’une relation, chaque rupture est unique et présente à sa manière un certain challenge. Peu importe la durée de la relation ou la force des sentiments qui y régnaient. Chaque perte fait mal et il y a des moments où on a carrément l’impression qu’on ne s’en remettra jamais. Le deuil à la suite d’une relation est normal. En fait, personne ne souhaiterait vraiment être blasé et insensible au point de ne plus rien ressentir du tout après une perte. Cependant, il est important de savoir repérer la frontière entre un chagrin normal et les affres d’une dépression réactionnelle.

dépression

Dépression ou simple chagrin d’amour ?

Pour faire simple, plus une relation est importante à nos yeux et plus la rupture est susceptible d’être douloureuse. Plus on investit du temps et de l’émotion dans un partenaire, plus il peut être difficile de passer à autre chose et de réapprendre à être célibataire. En outre, la situation tend à être encore plus difficile à vivre quand la décision de rompre ne vient pas de soi. Dans ces cas-là, la personne qui subit la décision est généralement celle qui souffre le plus. Cependant, quelle que soit la cause et la difficulté d’une rupture, il est important de se rappeler que la tristesse est un sentiment tout à fait normal et légitime. Mais le printemps succèdera indubitablement à l’hiver.

Il est cependant important de savoir faire la différence entre un deuil normal et une dépression amoureuse. Bien que les deux états émotionnels puissent causer de la tristesse, de l’insomnie et une perte d’appétit, une personne qui éprouve simplement du chagrin verra ces symptômes s’atténuer avec le temps. En revanche, la dépression est plus compliquée. Les sentiments sont constants, accablants et surtout persistants avec parfois un gain en intensité. De plus, il y a souvent des sentiments de culpabilité et de honte attachés à la dépression qui vont bien au-delà de la simple perte du partenaire.

Chercher de l’aide autour de soi

Selon le psychologue et thérapeute de couple Marc Blanc, si votre tristesse interfère constamment avec votre vie quotidienne, c’est la preuve que vous couvez plus qu’un simple chagrin d’amour. Il faut certes du temps pour faire son deuil. Mais si vous ne sentez pas que votre humeur et vos pensées s’améliorent avec le temps, il faut penser à rechercher un soutien supplémentaire auprès d’un professionnel de la santé mentale. Cela ne veut en aucun cas dire que vous êtes “déficient mental”. Mais il y a des limites à ce qu’une personne seule peut accomplir. Le thérapeute explique dans cet article comment se sortir d’une dépression amoureuse.

Le fait de demander conseil à un professionnel de la santé mentale peut aider à identifier les facteurs qui nourrissent la dépression et apprendre des stratégies psychologiques, comportementales et situationnelles pour reprendre le contrôle de votre vie.

dépression

Conclusion

Il y a peu de choses qui soient comparables à la douleur suscitée par la perte d’un être cher. Le chagrin est très vif et on a souvent l’impression qu’on ne s’en sortira jamais.

Pourtant, d’une manière ou d’une autre, c’est toujours le cas. Aussi difficile qu’une rupture puisse être, le cœur est un muscle résilient, capable de reprendre des forces et d’aimer à nouveau. Mais si vous n’y êtes pas encore tout à fait, n’ayez crainte. Les blessures ont besoin de temps pour cicatriser.

Avatar

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
Mal de dos, tour de rein, blocage… Le lumbago chronique est une douleur située au niveau des lombaires qui ...
Le stress reste l’une des choses que redoutent un grand nombre de personnes. En effet, cet état d’esprit ...
La vie n’est pas un long fleuve tranquille… S’éloigner de la capitale peut être conséquente d’un is...
L’aromathérapie a le don de remédier à nos nombreux petits maux de tous les jours : mauvaise digestion, ...

Ne ratez pas
Septembre 15, 2020 54
Mal de dos, tour de rein, blocage… Le lumbago chronique est une douleur située au niveau des lombaires...
C'est tout chaud