Où faire une cœlioscopie ?

Home > Santé > Médecine > Où faire une cœlioscopie ?
Posté le 24 avril 2019

Les examens médicaux sont importants pour contrôler la santé du patient. Certains se pratiquent sous la forme d’une radiologie, d’autres nécessitent un peu plus de travail. C’est le cas avec la cœlioscopie. Il faut alors procéder à une anesthésie générale pour examiner l’état du côlon du patient. Ce dernier doit alors suivre un protocole précis quelques jours avant son rendez-vous pour faciliter le bon déroulement de l’analyse.

Mais alors, où faire cet examen lorsqu’il s’avère nécessaire ?

Pourquoi devez-vous faire une cœlioscopie ?

Cet examen médical doit être réalisé lorsqu’il faut connaître l’état général de la paroi du patient. C’est notamment le cas, lors de douleurs importantes au niveau digestif. Les patients avec des antécédents familiaux lourds comme des cancers du côlon doivent régulièrement procéder à une cœlioscopie pour détecter le moindre changement.

Pour que l’examen se déroule bien, le patient doit suivre un protocole alimentaire précis durant plusieurs jours avant le rendez-vous.

En effet, il doit limiter tous les aliments qui peuvent empêcher le bon déroulement de l’analyse. Par exemple, les céréales ont tendance à se coller aux parois de l’intestin. Elles empêchent alors la petite caméra du médecin d’analyser parfaitement l’état de la paroi intestinale.

De plus, un traitement est donné pour vider tous les résidus de votre intestin. Les allers-retours aux toilettes sont alors fréquents et il est préférable d’être chez soi pour cette journée. Il faut donc se préparer et anticiper ses actions pour ne pas être surpris les jours avant l’examen clinique.

Conseils : si vous travaillez à l’extérieur, il est vivement conseillé de demander quelques jours de repos pour se préparer sereinement avant l’intervention chirurgicale. Le site spécialisé astuce-sante.fr vous donne des conseils en matière de nutrition.

Où pouvez-vous réaliser une cœlioscopie ?

Il faut d’abord trouver un médecin gastro-entérologue pour préparer votre examen. Il est aussi possible de réaliser cet examen pour des besoins gynécologiques. Dans ce cas, c’est un gynécologue qui encadre toute la procédure avant l’opération. Il faut aussi rencontrer le chirurgien pour discuter avec lui des différentes actions une fois l’anesthésie réalisée.

Ainsi, il est possible de réaliser cette intervention dans un hôpital ou une clinique. Cette analyse nécessite seulement une chirurgie ambulatoire. Vous pouvez donc entrer le matin pour vous faire opérer et ressortir dans la journée. C’est donc une intervention rapide.

Concrètement, le gastro-entérologue introduit une petite caméra chez le patient et examine l’état de la paroi à l’aide d’images sous la forme de vidéos. Il est possible de retirer durant cette intervention des polypes, c’est-à-dire des petites tumeurs bénignes ou bien de réaliser une biopsie.

Si tout se passe bien, le patient peut ensuite rentrer chez lui deux heures environ après la fin de l’opération. Une sensation de fatigue importante est courante la journée qui suit l’intervention. Il est aussi possible d’avoir quelques effets secondaires : ballonnements, saignements. Il ne faut pas hésiter à poser des questions au médecin avant l’intervention pour être au courant de toutes les possibilités. Vous pouvez obtenir des informations supplémentaires via le site ameli.fr.

Les autres types d’interventions

L’examen interne de la paroi intestinale n’est pas une grosse intervention chirurgicale. Elle nécessite seulement une toute petite incision, mais une incision quand même. Aujourd’hui, il existe des moyens de réaliser des examens similaires sans aucun point de suture. C’est notamment le cas avec la Laparoscopy.

En effet, cette chirurgie est réalisée sous une basse pression avec en plus une micro cœlioscopie. L’incision effectuée est donc 4 fois plus petite que les incisions classiques.

Ainsi, au réveil, le patient a beaucoup moins de douleurs. Il n’a pas non plus, à prendre les mêmes doses d’analgésiques. Les conséquences sont donc beaucoup plus légères sur le patient une fois l’opération réalisée. Le terme de « Low Impact Laparoscopy » est alors couramment employé pour désigner ce type de pratique.

En définitive, plusieurs sortes de pratiques peuvent être réalisées lors d’une cœlioscopie. Dans tous les cas, il est nécessaire de se rendre dans une clinique ou bien un hôpital pour réaliser cette intervention chirurgicale.

Avatar

La rédaction

DANS LA MEME RUBRIQUE
Chaque année, les chutes de personnes âgées entraînent plus de 50 000 cas de fractures de col du fémur e...
La plaque professionnelle est un objet qui est utilisé par plusieurs professions libérales pour indiquer aux...
Un kit de premiers secours doit contenir tous les éléments qui permettent d’apporter les premiers soins en...
Très répandue chez les personnes âgées, l'arthrose du genou peut être particulièrement handicapante. Pou...

Ne ratez pas
Novembre 04, 2019 1204
Chaque année, les chutes de personnes âgées entraînent plus de 50 000 cas de fractures de col du fé...
C'est tout chaud