Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris invite Markus Lüpertz

Home > Blog Art > Blog Peinture > Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris invite Markus Lüpertz
Posté le 23 avril 2015

Depuis le 17 avril et jusqu’au 19 juillet prochain, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris consacre une rétrospective à l’artiste allemand Markus Lüpertz. Pour vous préparer comme il se doit à cette exposition qui retrace la carrière de cet artiste exceptionnel, nous revenons sur son parcours, ses influences et ses oeuvres mondialement connues.

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris invite Markus Lüpertz1

Markus Lüpertz, un artiste à part

Né en 1941 à Liberec, Markus Lüpertz est un artiste contemporain majeur de la scène allemande, il appartient à la génération d’artistes allemands qui s’est fait mondialement connaître durant la seconde partie du 20e siècle avec Baselitz, Kiefer, Polke et Immendorff. On le surnomme « le prince de la peinture » et pour cause.

Énigmatique, tant dans son apparence de dandy, costume impeccable et barbe blanche comme Matisse, peintre qu’il admire, que dans sa façon de philosopher l’air de rien. Il déclare être un « génie », véritablement impressionné par son propre travail, sans que personne ne puisse déterminer s’il ironise ou s’il est mégalo. À près de 74 ans, il espère que la mort est « négociable » et dit haïr son travail tant il lui semble une quête impossible à atteindre.

Un homme aux multiples influences

À 15 ans, Markus Lüpertz entre à l’Ecole des beaux-arts de Krefeld puis il part vivre à Berlin à l’âge de 20 ans, où il découvre l’expressionnisme abstrait à travers Franz Line et Willem de Kooning. Ce mouvement se révèlera dans son travail sous la forme d’une abstraction figurative. Le philosophe Nietzsche aura également une place importante dans ses travaux puisqu’il lui inspirera la série de « peintures dithyrambiques » réalisées entre 1963 et 1976.

L’artiste a plusieurs cordes à son arc, il est également :

  • Sculpteur
  • Poète
  • Pianiste
  • Décorateur de théâtre et d’opéra
  • Professeur et directeur de l’Académie de Dusseldorf de 1988 à 2009

C’est bien après s’être mis à peindre que Markus Lüpertz commence la sculpture à partir de 1981, ces deux passions sont désormais indissociables l’une de l’autre. Ce sont les nus de Maillol qui le poussent sur le chemin de la sculpture, des personnages dont il reporte les sourires sur ses toiles comme une forme d’art en totale complémentarité.

Lüpertz malt

Une exposition à la mesure de son œuvre

L’exposition part des œuvres réalisées par Markus Lüpertz en 2000 pour remonter le fil de sa carrière au gré des tableaux et des sculptures et ce parce qu’il a un jour confié au directeur du MAMVP Fabrice Hergott, « Je travaille comme si je devenais de plus en plus jeune ».

On y croise de grandes compositions arcadiennes mais aussi des pièces multicolores représentant un joyeux chaos ou encore des dieux grecs dans des positions non conventionnelles. Les figures classiques de la mythologie tiennent également une place de choix dans son œuvre, il les représente comme maculées d’impuretés. Cette exposition nous transporte dans le monde de Markus Lüpertz, paisible, solennel et pourtant teinté de gravité.

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris invite Markus Lüpertz3

Son œuvre est colossale, dans son volume et dans sa symbolique. Très influencé par la Seconde Guerre mondiale, l’artiste allemand renoue avec la subjectivité de l’artiste à l’inverse des avants-gardes contemporaines en conservant un côté académique caractéristique du néo-expressionnisme allemand comme l’explique l’article sur le blog graphiste-webdesigner.fr. Pour découvrir une sélection des travaux de Markus Lüpertz, visitez la page suivante ou regardez un petit aperçu de l’exposition avec une vidéo du journal d’Arte.

Retrouvez toutes les informations sur le site du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris et partagez votre expérience sur Twitter avec le hastag #expoLupertz !

DANS LA MEME RUBRIQUE
Il est une personnalité majeure de l’art urbain dans le monde entier. Ses dessins au pochoir ornent les mur...
C’est sans doute le portrait le plus célèbre du monde : La Joconde ne cesse d’attirer les visiteurs au ...
Même si vous n’êtes pas grand amateur de peinture, vous connaissez Le Cri d’Edvard Munch. Vous l’avez ...
Ici considéré comme du vandalisme et là-bas comme de l’art contemporain, le street art ne fait pas consen...

Ne ratez pas
Mars 25, 2016 5849
Il est une personnalité majeure de l’art urbain dans le monde entier. Ses dessins au pochoir ornent le...
C'est tout chaud