Vous êtes ici : Accueil - Collections permanentes > Musique > Piotr Ilitch Tchaïkovski

PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI



Issu d’une famille de la petite noblesse, Tchaïkovski est un enfant hypersensible et très attaché à sa mère, d’origine française. Il apprend la musique sans montrer d’aptitudes particulières. Le décès de sa mère lorsqu’il a 14 ans lui laisse une profonde blessure. En 1852, Tchaïkovski entre au Collège impérial de la jurisprudence de Saint-Pétersbourg. Diplômé à 19 ans, il devient fonctionnaire, sans enthousiasme, si bien qu’en 1863, il quitte son poste pour étudier au Conservatoire de musique, où son talent est enfin reconnu.
En 1866, Tchaïkovski compose sa première symphonie, Rêves d’hiver. Une longue relation épistolaire commence en 1876 avec une admiratrice, la richissime Nadejda von Meck, qui lui alloue une pension alimentaire annuelle. À l’abri du besoin, le compositeur travaille à son ballet Le Lac des cygnes et à l’opéra Eugène Onéguine.
Il se marie en 1877, pour tenter de refouler son homosexualité. Cette union désastreuse le plonge dans une dépression qui affaiblit, un temps, sa création. Jusqu’à sa mort en 1893, il fait des tournées internationales triomphales, et ne cesse de composer : La Belle au bois dormant (1889), Casse-Noisette (1891-1892), ou La Pathétique, sa sixième symphonie (1893). Qualifié de « sentimental », son style bien que très européanisé laisse affleurer la tradition russe. Ses ballets sont unanimement appréciés, mais sa popularité et son influence battent tous les records dans les pays anglo-saxons, particulièrement aux États-Unis.