Vous êtes ici : Accueil - Collections permanentes > Arts > Les courants artistiques du XXe siècle

LES COURANTS ARTISTIQUES DU XXe SIÈCLE



Le XXe siècle se caractérise par une profusion de courants artistiques et d’écoles avant-gardistes qui s’inscrivent dans une dynamique de renouveau et d’opposition. L’art moderne, dont on considère généralement le point de départ à l’année 1907 avec Les Demoiselles d’Avignon de Picasso, s’affirme également par l’introduction et la pérennisation d’une approche scientifique de l’art.
Les membres de ces divers courants vont chercher à théoriser leurs principes par le biais de travaux conjoints entre lettrés et artistes. Cela s’exprime, entre autres, à travers la publication d’écrits qui tentent de révolutionner l’art et/ou de définir un cadre artistique réglementaire et méthodologique : Les Peintres cubistes. Méditations esthétiques de Guillaume Apollinaire (1913), Almanach Dada de Richard Huelsenbeck (1916), Manifeste du surréalisme d’André Breton (1924)…
Les grands initiateurs des courants artistiques du XXe siècle sont souvent incompris du grand public et la risée de la critique. Lors du Salon d’automne de 1905, Matisse, Derain et Vlaminck défrayent la chronique par l’audace et la nouveauté de leurs recherches chromatiques. C’est ainsi que Louis Vauxcelles, critique d’art conservateur, donne son nom au fauvisme par sa célèbre formule : « Mais c’est Donatello parmi les Fauves » (octobre 1905) ; puis au cubisme par un article dans lequel il décrit l’œuvre de Braque qui « réduit tout, sites figures maisons, à des schémas géométriques, à des cubes » (novembre 1908).