Vous êtes ici : Accueil - Collections permanentes > Histoire > Le Siège de Paris 1870

LE SIÈGE DE PARIS 1870



Après l’humiliante défaite de la bataille de Sedan (31 août - 1er septembre 1870), les Prussiens encerclent Paris qu’ils attaquent dès le 19 septembre. Le blocus prussien interrompt tout contact avec l’extérieur et entraîne une importante pénurie de nourriture. Les Parisiens vont alors rivaliser d’ingéniosité pour communiquer avec la province et réciproquement.
Les ballons montés font leur apparition. Félix Tournachon, dit Nadar, crée la Compagnie Générale Aérostatique et de l’Autolocomotion Aérienne. Le premier ballon, Le Neptune, transporte à son bord journaux, dépêches et lettres. La plus grande aventure de l’histoire aéropostale civile et militaire commence. Soixante six ballons s’envolent des gares parisiennes, mises hors service par les bombardements, durant les 136 jours du Siège.
La province tente elle aussi de faire parvenir son courrier à Paris. Centralisé à Moulins, celui-ci est placé dans des boules scellées et étanches (pouvant contenir jusqu’à 700 lettres) déposées dans la Seine à Bray-sur-Seine, Thomery ou encore au pont de Samois, afin qu’elles descendent le cours du fleuve pour être interceptées dans la capitale.
Des pigeons voyageurs sont aussi mis à contribution. La valise diplomatique de l’ambassadeur des États-Unis sert au gouvernement en exil à Tours à faire passer des messages aux assiégés. Le 28 janvier 1871, un armistice signé à Versailles met fin au Siège de Paris.