Vous êtes ici : Accueil - Collections permanentes > Histoire > La Troisième République

LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE



Suite à la capture de Napoléon III par les Prussiens, la République est proclamée le 4 septembre 1870. Adolphe Thiers, homme politique expérimenté, devient en 1871, le premier président de la Troisième République. L’Assemblée nationale met en place une République parlementaire de type bicaméral dans laquelle la Chambre des députés et le Sénat ont quasiment les mêmes prérogatives. Le régime perdure jusqu’en 1940, au lendemain de la défaite face à l’Allemagne nazie.
L’affaire Dreyfus, qui commence en 1894, secoue le pays pendant une vingtaine d’années. Elle a pour acteur principal un capitaine de l’armée française accusé d’avoir transmis des informations confidentielles aux Allemands. Jaurès, Zola et Clemenceau se mobilisent pour sa défense. Le 13 janvier 1898, J’accuse de Zola paraît dans L’Aurore et vaut à son auteur une condamnation à un an de prison ferme. Il faut attendre 1906 pour que la vérité éclate. Malgré tout, nombreux sont ceux à ne pas croire en l’innocence d’Alfred Dreyfus. Le sentiment nationaliste inspiré par cette affaire va se teinter d’antisémitisme.
La Première Guerre mondiale laisse l’Europe exsangue et l’Allemagne humiliée. La Troisième République ancre néanmoins un esprit républicain, défendu par de grands hommes d’État : Gambetta, Jaurès, Clemenceau ou encore Poincaré.