Vous êtes ici : Accueil - Collections permanentes > Histoire > De Louis XV à la Révolution française

DE LOUIS XV À LA RÉVOLUTION FRANÇAISE



À la mort de Louis XIV, le duc d’Orléans assure la régence jusqu’au lit de justice du 22 février 1723 par lequel Louis XV est déclaré majeur. Surnommé au début « le bien-aimé », ses amours tumultueuses vont lui attirer le mépris des dévots et le désamour de son peuple. À sa mort, en 1774, le royaume de France a bien changé. Les colonies américaines ont été laissées aux Anglais, et la Corse est rattachée à la France depuis 1768. Les philosophes de l’époque, Voltaire, Rousseau, Beaumarchais ou Diderot, répandent leurs idées de justice et d’égalité. Ils vont inspirer les députés du Tiers-État qui se déplacent à Versailles en 1789 à l’invitation de Louis XVI.
À la veille de la Révolution, la situation est catastrophique : le pays est ruiné et le peuple croule sous les impôts. La prise de la Bastille sonne le glas de l’Ancien Régime. Plusieurs figures marquantes se détachent de cette époque : Mirabeau, Danton, Robespierre, Desmoulins… Ils sont tous emportés par la folie révolutionnaire qu’ils ont créée. Le premier à disparaître est le roi ou tout du moins sa fonction. Il tente en 1791 de s’échapper. Arrêté à Varennes, il est déchu puis guillotiné. Son pouvoir est remplacé par celui de la République. Robespierre devient alors l’homme fort et écarte ses détracteurs, Danton en tête, en instituant la Terreur. Il finit lui-même par disparaître en 1794, capturé par Barras. Ce dernier devient le protecteur d’un officier prometteur, le jeune Napoleone Buonaparte.