Vous êtes ici :Accueil - Musée >La politique du musée

Le 15 avril 2010, le Musée des lettres et manuscrits a ouvert ses portes au 222 boulevard Saint-Germain à Paris.
Cet immeuble haussmannien, situé dans le secteur sauvegardé du 7ème arrondissement de Paris, a été entièrement réaménagé afin d’offrir aux écrits de Proust, Hugo, Sand, Napoléon Ier, Saint-Exupéry, Eisenhower, de Gaulle, Einstein, Edison, Delacroix, Van Gogh, Mozart, Beethoven et des centaines d’autres grandes figures de notre histoire, un écrin à leur mesure.

Le Musée des lettres et manuscrits en images

Parmi les quelque 135 000 lettres, manuscrits, autographes, dessins et éditions originales que comptent les collections du musée, nous avons choisi, sur une surface de 600 m2, d’en présenter un millier parmi les plus significatifs, en quelque sorte les fleurons qui illustrent le mieux chacune des grandes thématiques proposées à travers le parcours de visite : l’histoire, les sciences et découvertes, la littérature, les arts, la musique. La présentation des collections permanentes est appelée à être renouvelée régulièrement, à laquelle s’ajoute un programme d’expositions temporaires fourni.

Chaque document présenté permet de nouvelles mises en perspective historiques, et nous rapproche sensiblement de ses auteurs, hommes et femmes qui ont fait l’histoire de l’humanité. Une lettre ou un manuscrit autographe, outre la connaissance qu’il apporte, procure une émotion unique. Puisse ce musée combler le visiteur en ce sens.



Le Musée des lettres et manuscrits, fondé par Gérard Lhéritier, président de la société Aristophil, est une structure associative dont il n’existe pas d’équivalent : entièrement consacré à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine écrit. Les collections du musée sont également mises à la disposition des chercheurs, de musées de province et de l’étranger à travers de nombreux prêts et d’expositions clef en main. Ce lieu empreint d’émotion et d’histoire permet d’embrasser des siècles de création, d’échanges, de découvertes, de passions, et de plonger dans la grande et la petite histoire qui ont façonné cette époque dans laquelle nous vivons.


Patrick Poivre d'Arvor, parrain du Musée des lettres et manuscrits,
lors du discours d'inauguration du nouvel espace d'exposition au 222, boulevard Saint-Germain.