Vous êtes ici : Accueil - La Lettre du Musée > La Lettre du Musée

Dédié au patrimoine écrit, le premier numéro de La Lettre du Musée des lettres et des manuscrits paraît en mai 2003. Tous les trois mois, La Lettre met en valeur le monde des lettres et des manuscrits autographes. Lettre illustrée de Van Gogh, manuscrits de Saint-Exupéry ou d’Einstein-Besso, poème de Rimbaud, testament politique de Louis XVI, partition de Mozart, tapuscrit de Vian, livre illustré par Picasso… tous ces documents (régulièrement exposés au Musée des lettres et manuscrits) racontent leur histoire au fil des pages de la publication. Le dossier est, le plus souvent, consacré aux expositions temporaires du Musée. La revue de presse, l’agenda et le calendrier des ventes publiques, donnent au périodique sa note hors-les-murs.

DÉCOUVREZ NOTRE DERNIÈRE LETTRE

ÉDITORIAL
CHRISTEL PIGEON - RÉDACTRICE EN CHEF

Le mot manuscrit n’est pas toujours synonyme de vieux papiers ! Il peut être aussi très rock’n’roll. En effet, les écrits de Lennon se sont arrachés aux enchères le 4 juin dernier chez Sotheby’s, à New York, quadruplant voire quintuplant parfois leurs estimations ! Les 89 documents de cette vente - estimés à 850 000 dollars en fourchette basse et qui ont rapporté 2,9 millions de dollars -, ont été créés pour deux publications de Lennon : In his Own Write (1964) et A Spaniard in the Works (1965). C’est l’éditeur britannique Tom Maschler qui avait précieusement gardé ces originaux. Tous les lots, tous sans exception ont été vendus. Une pièce a particulièrement fait monter l’adrénaline des acheteurs : un manuscrit de neuf pages, intitulé The Singularge Experience of Miss Anne Duffield, une parodie de Sherlock Holmes estimée en fourchette haute à 70 000 dollars et adjugée 209 000 dollars. Autre lot phare : un poème de trois pages, intitulé The Fat Budgie, s’est littéralement envolé à 143 000 dollars, soit près de six fois son estimation basse. Sotheby’s a mis aussi en vente, le 24 juin dernier, le manuscrit de la célèbre chanson Like a Rolling Stone de Bob Dylan. La maison de vente espérait une adjudication autour de 1,4 million d’euros. Un prix record qui pourrait détrôner celui du brouillon de A Day In The Life de John Lennon, vendu chez Sotheby’s en 2010 à 1,2 million de dollars et qui était jusqu’ici le manuscrit de musique rock le plus cher. Un autre manuscrit mythique a fait son retour en France, après trente ans d’exil en Suisse, et vient de rejoindre les collections du Musée : le rouleau des 120 journées de Sodome ou l’école du libertinage du marquis de Sade. Durant tout le XIXe siècle, la prose du divin marquis, choquante et souvent insoutenable, a été clandestine et n’a été réhabilitée qu’au XXe siècle, la reconnaissance ultime de son œuvre littéraire ayant été son entrée dans la Bibliothèque de la Pléiade en 1990. Il devrait être exposé à l’Institut des Lettres et Manuscrits, à Paris, cet automne. Le Musée est également souvent sollicité par des institutions extérieures pour des prêts de pièces. Ainsi, sept documents, dont le trésor national Cellulairement de Verlaine, se sont installés dans les cellules d’une ancienne prison d’Avignon, huit pièces viennent de rejoindre le château-musée de Cayla dans le Tarn pour une exposition consacrée à Jean Jaurès, sept manuscrits dont le premier Manifeste du Surréalisme de Breton ont traversé la frontière pour rallier les vitrines du Filminstitut de Francfort, tout comme des lettres de Cocteau et de Coco Chanel qui voleront vers Séoul pour une exposition Chanel ! Le Musée participe aussi au salon littéraire de Nancy, Le Livre sur la Place du 12 au 14 septembre. Enfin, la rentrée du Musée sera riche d’une belle exposition consacrée à l’Amour : Je n’ai rien à te dire sinon que je t’aime…

SOMMAIRE