Vous êtes ici : Accueil - La Lettre du Musée > La Lettre du Musée

Dédié au patrimoine écrit, le premier numéro de La Lettre du Musée des lettres et des manuscrits paraît en mai 2003. Tous les trois mois, La Lettre met en valeur le monde des lettres et des manuscrits autographes. Lettre illustrée de Van Gogh, manuscrits de Saint-Exupéry ou d’Einstein-Besso, poème de Rimbaud, testament politique de Louis XVI, partition de Mozart, tapuscrit de Vian, livre illustré par Picasso… tous ces documents (régulièrement exposés au Musée des lettres et manuscrits) racontent leur histoire au fil des pages de la publication. Le dossier est, le plus souvent, consacré aux expositions temporaires du Musée. La revue de presse, l’agenda et le calendrier des ventes publiques, donnent au périodique sa note hors-les-murs.

DÉCOUVREZ NOTRE DERNIÈRE LETTRE

ÉDITORIAL
CHRISTEL PIGEON - RÉDACTRICE EN CHEF

Double événement cet automne au Musée des Lettres et Manuscrits : une magnifique exposition temporaire consacrée aux correspondances amoureuses au titre évocateur - Je n’ai rien à te dire sinon que je t’aime (du 17 septembre 2014 au 15 février 2015) -, et une rétrospective consacrée au marquis de Sade et au libertinage dans un tout nouveau lieu, à quelques centaines de mètres du Musée. L’Institut des Lettres et Manuscrits (ILM), installé dans le prestigieux Hôtel de la Salle où Cambacérès a habité avec sa famille, vient juste d’ouvrir ses portes au public, au 21 rue de l’Université. Et c’est l’exposition Sade,Marquis de l’ombre, prince des Lumières - L’éventaildes libertinages du XVIe au XXe siècle qui a le privilège d’inaugurer ce somptueux hôtel particulier. Durant tout le XIXe siècle, la prose de Sade a été clandestine et n’a été réhabilitée qu’au XXe, la reconnaissance ultime de son œuvre littéraire ayant été son entrée dans la Bibliothèque de la Pléiade en 1990. La pièce maîtresse de cette exposition est bien sûr le fameux rouleau manuscrit des 120 journées de Sodome ou L’École du libertinage, écrit en prison, retrouvé au moment de la prise de la Bastille, et vendu illicitement à un collectionneur suisse, en 1982. Après plus de trois années de négociations avec les héritiers volés et les héritiers du collectionneur, le manuscrit de Sade est enfin rentré à Paris, juste à temps pour célébrer le bicentenaire de la mort du marquis. Les horaires de l’ILM sont les mêmes que ceux du Musée (du mardi au dimanche de 10h à 19h avec une nocturne jusqu’à 21h30 le jeudi soir). Un billet couplé, au tarif de 10 euros et valable un mois, est proposé aux visiteurs. Comme l’annonçait le précédent numéro, quatre nouvelles vitrines commémoratives sont venues enrichir les collections permanentes et présentent une sélection de documents relatifs à Henri de Toulouse- Lautrec, Jean Jaurès, Giacomo Meyerbeer et Jules Renard. Ces illustres personnages laisseront, en début d’année prochaine, leur place à Albert Einstein, Édith Piaf, Vincent van Gogh, Fénelon, Louis XIV et bien d’autres à l’occasion des commémorations de l’année 2015. Également au sommaire de ce numéro : des lettres de Pasteur testant son vaccin contre la rage et de Jean-François Millet dévoilant l’intimité du peintre réaliste. Enfin, la 3e édition des Journées Européennes des Lettres et Manuscrits se tient du 3 au 5 octobre (toujours à Hôtel Salomon de Rothschild à Paris) avec pour thématique « le temps de l’écrit ». Ce thème donnera ainsi la mesure aux différentes tables rondes, lectures et débats animés par Franz-Olivier Giesbert, Michel Field, Christophe Ono Dit Biot ou Bruce Toussaint pour n’en citer que quelques-uns. Ils recevront notamment Eric-Emmanuel Schmitt, David Foenkinos, Tahar Ben Jelloun, Frédéric Taddeï, François de Closets, Jean-François Kahn, Alain Finkielkraut ou Valéry Giscard d’Estaing. Charles Berling, Elsa Zylberstein et Clémentine Célarié ponctueront ces conférences de lectures de lettres manuscrites. Un rendez-vous- gratuit - à ne pas manquer !

SOMMAIRE