LITTÉRATURE
L’ÂGE D’OR DU ROMAN

Honoré de BALZAC
Tours, 1799 - Paris, 1850

Manuscrit autographe signé, intitulé Ursule Mirouët, [juin-juillet 1841].

Ursule Mirouët est le seul manuscrit balzacien demeurant en mains privées, la quasi-totalité des manuscrits de la Comédie humaine étant conservée à l’Institut de France, dans la collection Lovenjoul. Balzac écrit les 145 feuillets, comportant de nombreuses corrections et passages biffés, de ce roman en moins de deux mois dans une période d’euphorie créatrice exceptionnelle. Ursule Mirouët s’inscrit dans les Scènes de la vie de province qu’il inaugure. Le docteur Minoret vient finir ses jours à Nemours, accompagnée de sa pupille, Ursule Mirouët. Sa fortune excite la convoitise de ses nombreux parents et héritiers potentiels, qui vont se liguer pour spolier Ursule. Le roman, qui connaît lors de sa publication un grand succès, mêle, cas presque unique, les deux grandes préoccupations de Balzac : la description réaliste de l’évolution de la société et l’attrait pour le paranormal et les phénomènes de magnétisme. Ursule finit en effet par recouvrer sa fortune et trouver le bonheur grâce à de mystérieuses révélations reçues en songe.

Découvrez les pièces de cette collection