SCIENCES ET DÉCOUVERTES
ÉMILIE DU CHÂTELET, LA FEMME SAVANTE

Gabrielle-Émilie Le TONNELIER de BRETEUIL, marquise du CHÂTELET
Paris, 1706 - Lunéville, 1749

Manuscrit avec corrections autographes, intitulé Exposition abregée du sisteme du monde selon les principes de mr Neuton, [1745-1749].

En 1745, Émilie du Châtelet commence une traduction de l’ouvrage de Newton, Principes mathématiques de la philosophie naturelle, publié en latin. À cette traduction, elle adjoint un commentaire sur les travaux du physicien. Cette oeuvre gigantesque, destinée à mettre l’oeuvre de Newton à la portée de tous, est publiée en 1756, par son amant, Voltaire. Bien que très abondamment corrigé et annoté par la marquise, ce manuscrit est de la main de plusieurs secrétaires. Il est composé de trente-cinq cahiers et cinquante-sept feuillets de brouillons et notes. La scientifique, pour arriver à comprendre et démêler les idées de Newton, a reçu des leçons de la part des plus grands savants de son temps : Maupertuis, Clairaut, Koenig et Bernoulli.

Découvrez les pièces de cette collection