Les marionnettes : une traversée de l’histoire

Home > Blog Art > Blog Théâtre > Les marionnettes : une traversée de l’histoire
Posté le 04 février 2014

Figurines animées par la main de l’homme, l’histoire des marionnettes est étroitement liée aux traditions et aux pratiques culturelles, à travers le monde. Du théâtre de Polichinelle aux Guignols de l’Info, cet art populaire n’a pas fini de s’exprimer.

Un caractère social

Les marionnettes : un objet fédérateur aux formes variées

Avant d’être des objets de divertissement populaire, les marionnettes sont nées des pratiques religieuses, du monde entier. En français, son nom est une réduction de Marie. En effet, les premières marionnettes étaient de petites figurines de la Vierge. Vers la fin du Moyen-Âge, ces figurines sont de plus en plus utilisées à des fins profanes, se détournant de leur caractère religieux afin de servir la critique et la satire. Les spectacles chrétiens sont ponctués de séquences burlesques et l’emprise de l’Eglise s’efface peu à peu. Les marionnettes deviennent alors porteuses d’une parole populaire contestataire.

En effet, le théâtre de marionnettes est directement issu d’une culture orale. Les interprètes adoptent plusieurs registres de voix, s’adaptant ainsi à tous les personnages représentés. Pas de longue tirade, en générale les répliques sont cinglantes, rythmées par des onomatopées et des bruitages incongrus. Les pièces ne sont généralement pas écrites ; d’ailleurs autrefois,  la plupart des acteurs ne savaient pas lire. Le marionnettiste est alors proche du conteur, celui qui transmet les histoires et légendes d’une culture.

Des formes variées

marionnettes2

Les techniques de manipulation des marionnettes sont variées, selon les époques et les cultures. Elles peuvent se manipuler par le dessous, avec une gaine. Le marionnettiste glisse sa main à l’intérieur du tissu, pour lui donner vie. Cliquez-ici pour en avoir quelques exemples. Autrement, une tige peut soutenir la marionnette, tandis que les bras sont dirigés par deux baguettes. Plus sophistiquée, la technique du clavier permet d’animer le personnage grâce à des fils reliés à des planches articulées.

L’autre méthode consiste à manipuler la marionnette par le dessus. Reliées à des fils, toutes les articulations du corps sont dirigeables. Certaines figurines possèdent plus d’une soixantaine de fils ! Autrement, la marionnette à tringle possède l’avantage de ne pas avoir de limitation de taille, certaines atteignent 1,50 m et sont particulièrement impressionnantes.

La marionnette est sans frontière, il existe des techniques venues d’ailleurs comme le bunraku, une tradition japonaise. Ce sont de grands personnages fixés directement sur le corps du manipulateur et dirigés de l’intérieur. Au Viêt-Nam, les spectacles se déroulent sur l’eau, pour des représentations particulièrement poétiques. Enfin, en Chine, les marionnettes sont accompagnées d’un théâtre d’ombres.

Un spectacle ambulant

Les théâtres de marionnettes sont constamment sur la route, dignes représentants du spectacle de rue. Ce caractère ambulant a généré la création d’une scène démontable, facilement transportable et de petite taille. On l’appelle le castelet. Ce cadre permet de conserver la féerie des marionnettes, qui semblent alors se mouvoir comme par magie. Certains artistes s’intègrent délibérément dans le spectacle et manipulent leur personnage au vue du public.

Le public est l’élément phare du spectacle de marionnettes. Grâce à ses rires, ses cris et ses injonctions, il anime la représentation et lui donne tout son sens. C’est pourquoi les scènes se déroulent toujours sur la place publique.

La tradition des marionnettes a traversé le temps et perdure encore aujourd’hui. Parmi les personnages les plus célèbres, il y a Polichinelle, suivi ensuite par Guignol. A la télévision, les Guignols de l’Info utilisent le caractère satirique du théâtre de marionnettes en caricaturant des personnalités du monde politique, mais aussi des célébrités et des sportifs. Enfin, la troupe Royal de Luxe fait, elle, voyager à travers le monde ses personnages géants. Le Scaphandrier et la Petite Géante défilent dans les rues, rassemblant à chaque fois une foule de spectateurs ébahis.

andrea.bensaid7@gmail.com

Andréa Bensaid

De nature curieuse, je surfe de sites en blogs avant de laisser filer ma plume sur le "papier" et de partager mes découvertes et mon goût - très prononcé - pour les choses qui m'entourent.

DANS LA MEME RUBRIQUE
Nous avons tous croisé les œuvres du théâtre grec à l’école, ouvert un exemplaire des Perses d’Eschy...
Ils sont connus de tous. Ils ont prononcé des phrases que tout le monde a entendues. Ils se sont aimés et so...
C’est au soir d’une représentation du Malade imaginaire que Molière, qui jouait le rôle-titre, tire sa ...
La Nouvelle Seine est une péniche sur berges située face du 3, quai de Montebello dans le 5ème arrondisseme...

Ne ratez pas
Septembre 03, 2015 6450
Nous avons tous croisé les œuvres du théâtre grec à l’école, ouvert un exemplaire des Perses d’...
C'est tout chaud