Contrôle Technique : une année 2018 sous haute surveillance

Home > Loisirs > Blog Auto & Moto > Contrôle Technique : une année 2018 sous haute surveillance
Posté le 25 juillet 2017

Obligatoire en France depuis 1992 tant pour les voitures d’occasion que pour les modèles neufs et intelligents, le contrôle technique a pour objectifs principaux d’optimiser la sécurité routière et de normaliser le parc des véhicules via un examen objectif sur 124 points de contrôle.

Au fil des années, les modalités de réalisation et les points contrôlés ont été ajustés pour s’adapter à de nouvelles données comme la nécessité d’une plus grande attention sur la pollution émise.

Si en 2017, les changements ne concernaient que le retrait des filtres surteintés sur les vitrages avant et un contrôle du dispositif OBD (dispositif de diagnostic embarqué), 2018 annonce un tour de vis important.

Le point sur ce qui reste un budget important pour les ménages français chaque année.

Pour qui, comment et à quel coût :  quelques rappels d’informations et un bon plan

Pour tous les véhicules de moins de 3,5 tonnes, la première visite doit être effectuée dans les 6 mois précédant le 4ème anniversaire de mise en circulation.

Ensuite, le contrôle sera renouvelé tous les deux ans.

Le contrôle technique n’est pas soumis à convocation, il revient au propriétaire du véhicule de gérer la prise de rendez-vous auprès d’un centre agréé.

Depuis 2003, la réalisation du contrôle technique a été privatisée et confiée à des organismes qui restent néanmoins encadrés par un agrément.

De fait, le prix est libre et si le prix moyen relevé en France pour 2016 est de 75 euros, il peut varier de 39 à plus de 200 euros selon le type de voiture.

Dans ce secteur concurrentiel du contrôle technique de voiture, de nouveaux opérateurs bousculent le marché avec une offre internet attractive permettant de réduire considérablement la facture jusqu’à la faire disparaître !

Comment ? En échangeant ses données personnelles en matière de conduite et de véhicule contre des points de réduction sur le montant de la facture. Un concept simple dont le succès ne devrait pas se démentir avec les nouvelles mesures annoncées pour 2018.

2018, une année placée sous le signe d’une refonte importante

Plus de sécurité, moins de pollution et plus de sanctions, tel pourrait être le résumé de ce qui attend les propriétaires de véhicules pour 2018.

Ainsi si aujourd’hui 196 points de défauts vous obligent à passer une contre-visite avec un délai de deux mois pour effectuer les réparations, le prochain dispositif annonce un relèvement du nombre de points de défauts avec une obligation de réparation immédiate avec pas moins de 126 points de défaillance (dont étriers de frein défectueux, impact de 5 cm sur le pare-brise, absence de feux-stops) débouchant sur une interdiction de circuler immédiate.

En effet, une seule journée de délai sera laissée aux propriétaires de véhicules jugés insuffisamment sûrs pour effectuer les réparations faute de quoi ils pourront être soumis à des sanctions lourdes avec une verbalisation de 135 euros en cas de circulation.

Un durcissement de ton qui se veut éducatif ; en effet, un entretien régulier du véhicule aboutit généralement à un contrôle technique sans encombre.

DANS LA MEME RUBRIQUE
Vous avez déjà sûrement entendu parler de la cote Argus de votre véhicule, surtout si vous avez déjà ach...
Tous les passionnés de sport automobile n’ont pas les moyens de s’offrir une voiture sportive de série...
Tout salarié peut exiger un véhicule s’il estime en avoir le besoin. Il est important de préciser dès ...
Quand on sait à quel point obtenir le permis de conduire peut s’avérer rébarbatif, on se dit que de condu...

Ne ratez pas
Octobre 12, 2017 74
Vous avez déjà sûrement entendu parler de la cote Argus de votre véhicule, surtout si vous avez déj?...
C'est tout chaud