SCPI : un choix habile mais délicat

Home > Blog Economie > > SCPI : un choix habile mais délicat
Posté le 26 juillet 2017

Le choix d’une SCPI ne doit pas être pris à la légère. Il est important de prendre son temps pour analyser un certain nombre de points. Les critères à prendre en compte pour bien choisir une société civile de placement immobilier (SCPI) sont nombreux, et cet article vous propose d’en découvrir les traits caractéristiques les plus essentiels.

Considérer l’atout de la SCPI et la capitalisation

Il est bon de s’intéresser à la spécialité de la SCPI avant de faire son choix. Cela permet de faire un investissement selon ses objectifs financiers et patrimoniaux. Par exemple si vous visez de gros rendements, le mieux serait d’opter pour les SCPI de rendement qui investissent plus dans l’immobilier de bureau ou les locaux commerciaux. Elles permettent de bénéficier de revenus complémentaires. Mais si votre objectif est de réduire vos impôts, la meilleure option serait de vous tourner vers les produits qui jouent la carte fiscale.

La capitalisation est également un point à considérer avant d’investir dans une SCPI. En effet, si la taille de la SCPI est importante, cela sous-entendrait que son portefeuille est diversifié. Ainsi, les défaillances d’un locataire n’auraient pas de grosses conséquences.

Se renseigner sur le taux de rendement et le taux d’occupation financière

Avant d’investir dans une SCPI, renseignez-vous sur son taux de rendement. Il s’agit du montant de revenu distribué évalué en pourcentage selon la valeur de la part. Attention ! ce n’est pas parce que le niveau de ce montant est élevé que cela veut dire que le patrimoine de la SCPI est de qualité. L’analyse doit plutôt être portée sur l’évolution du prix de la part. On considère que les signaux sont au vert lorsque le prix de la part est en augmentation alors que les revenus sont égaux à la moyenne du marché.

Le taux d’occupation financière est un indicateur à ne pas négliger. Il permet de cerner le rapport entre le montant des loyers facturés et les gains de la SCPI en cas de location de tout son patrimoine. Le taux d’occupation  permet de prendre la mesure des biens qui ne sont pas encore loués et les biens en travaux et donc qui ne rapportent rien à la SCPI. L’idéal serait que ce taux soit d’au moins 90%.

Tenir compte de l’ancienneté de la SCPI et rechercher un gérant de bonne réputation

Plus la SCPI est ancienne, plus les chances de miser sur des biens qui rapportent sont grandes. Car il est bon de savoir que le rendement d’une SCPI est le résultat de ses investissements réalisés au fil du temps. Il est donc préférable de rechercher une société qui a de l’ancienneté.

Aussi, la réputation du gérant est un point important à considérer. Il est recommandé de rechercher un gérant de bonne expérience, dont l’historique est flatteur.

S’informer sur la localisation des biens et la qualité des locataires

Avant d’acheter des parts dans une SCPI, informez-vous sur la localisation des biens. Et ayez une préférence pour les SCPI dont l’investissement a lieu dans les plus grandes agglomérations. Cela augmente les chances d’une location rapide et à bon prix.

Aussi, cherchez à savoir si la SCPI dispose de plusieurs locataires. L’idéal serait que ces locataires soient diversifiés, qu’ils travaillent dans des secteurs d’activités variés.

DANS LA MEME RUBRIQUE
Quand il s’agit de construire votre propre maison ou de faire certaines rénovations, il est important que c...
La période des fêtes approche à grands pas et apporte avec elle toujours la même question : quelle tenue...
L’hiver approche à grands pas et viendra bientôt le moment de chausser ses skis pour dévaler les pistes e...
Vous avez décidé d’augmenter vos revenus locatifs en louant votre appartement pour une courte durée avec ...

Ne ratez pas
Novembre 20, 2017 24
Quand il s’agit de construire votre propre maison ou de faire certaines rénovations, il est important ...
C'est tout chaud